Lectures de la solennité de St Robert à La Chaise-Dieu

Lecture du livre d’Isaïe (Is 6, 1-8)

Psaume 1 : Qui marche à ta suite, Seigneur, aura la lumière de la vie.

Première lettre de saint Jean (1Jn 4, 7-12)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (13, 44-46)

Jésus disait à la foule ces paraboles : « Le Royaume des cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ. Ou encore : Le Royaume des cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. »

 

Extrait de l’homélie du père Jean-Théophane le 24 avril 2013, pour la fête de saint Robert.

L’amour de Robert

Laissons-nous conquérir par cet amour ; de sorte que, ayant conscience d’avoir trouvé cette perle fine, ce trésor, nous allions l’annoncer avec ferveur, comme saint Robert va attirer à lui, et annoncer aussi au monde entier cette bonne nouvelle.

Le Rayonnement de Saint Robert

On le sait bien… Saint Robert n’est pas resté cloitré dans son couvent. Pourtant, c’est ce qu’il avait choisi ; un cœur à cœur qui ne le renfermait pas sur lui-même, son petit Dieu et Lui…

Non, sa personne, conquise par l’Amour de Dieu, va l’envoyer sur les routes d’Auvergne et d’Europe, car on sait qu’il fondera cinquante prieurés dans la France entière, en Suisse en Belgique, en Italie, en Espagne ! Voilà ce que fait l’Amour de Dieu, voilà que c’est l’Amour de Dieu qui doit nous envoyer…

Chaque fois que nous nous déplaçons quelque part, nous devons apporter avec nous cette bonne nouvelle ! Mettre dans nos poches Saint Robert, pour qu’il nous aide à avoir cette ferveur d’évangéliser, cette ferveur de retrouver le gout de la foi, la joie d’être chrétien !

Extrait de la conférence du père Jean-Théophane le 24 avril 2013 sur le testament de St Robert

Saint Robert a l’audace d’écrire ceci qu’on appelle son testament parce qu’on n’a pas retrouvé d’autre écrit ; Dieu a voulu que ce soit celui-ci qu’on retrouve et c’est un testament extraordinaire, comme il n’y en a pas beaucoup dans notre pays, avec une intensité aussi forte.

La Charité

Robert ose dire ceci : « Vous savez mes frères, comment la Charité nous a réuni ici ». Voyez la vision qu’il a ; « ce n’est pas le hasard qui nous a réuni ici, c’est la Charité du Christ », c’est-à-dire qu’il y a une intention derrière, de la part du Christ.

Il ne fait pas cela pour mettre à côté une pivoine et une petite violette ; les bouquets du Seigneur, c’est toujours comme cela, il n’y a jamais uniquement des roses ! On a parfois des bouquets avec que des roses : c’est magnifique, c’est aussi très univoque. Le Seigneur met toujours des caractères très différents ensemble, des personnalités extrêmement opposées.

Saint Robert en a le sens : « mes frères, vous savez comment la charité du Christ nous a réuni ici, comment le Seigneur nous a appris à donner tout ce qui est en nous » ! Pas tout ce que nous possédons, et qui est en dehors de nous.

Moi je peux donner 50 euros au routard qui vient et je me débarrasse du gars et je suis très content après, très tranquille de m’en être débarrassé.

Ce n’est pas ce que dit Saint Robert : « donner tout ce qui est en nous » ce que nous avons de plus précieux, c’est-à-dire notre personnalité avant tout, de nous donner nous-même. Sinon on est encore loin, loin du chemin qu’a emprunté Saint Robert.

Homélie de Mgr Luc Crepy, évêque du Puy le 22 avril 2018

Pendant le temps pascal, les lectures sont celles du dimanche du temps pascal et non celles propres à la fête de St Robert. Ci-dessous le texte de l’homélie de Mgr Crepy.

Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web .
Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×