Autel de la Vierge noire de La Chapelle Geneste

Histoire et architecture

La légende raconte qu’une statue de la Vierge fut trouvée au lieu-dit « La Geneste » où se trouvent l’église et le village actuels. On ignore si une chapelle fût bâtie à la suite de cette découverte, mais l’église primitive peut remonter au XIIe siècle. Elle était sous le vocable de Notre-Dame. Un prieuré y fut établi par l’abbaye de La Chaise-Dieu, mentionné en 1279 et uni au chambrier jusqu’en 1789 ; le prieur avait le patronage de l’église (1373). L’église primitive a subi de nombreux remaniements, dont la réfection de la voûte, récente ; l’ancienne flèche hexagonale du clocher a été remplacée en 1902-1903 par la couverture actuelle.

L’église se compose d’un clocher, d’une nef de deux travées, d’une travée droite de chœur et d’une abside. On devine l’emplacement de la nef primitive grâce aux vestiges, près du clocher, d’une corniche supportée par trois modillons. Le clocher, en granite gris, est de section carrée, avec une flèche élancée à quatre pans en ardoises; On entre par ce clocher-porche, précédé de sept larges marches. La nef est voûtée d’ogives. Le chœur est en cul-de-four et présente cinq fenêtres. Le maître autel, en marbre multicolore, a été mis en place vers 1835. Trois chapelles gothiques, postérieures à l’édifice primitif encadrent la nef. Au sud, la chapelle Notre-Dame pourrait dater du XVIe siècle. Son intérêt réside dans le retable du XVIIe ou du début du XVIIIe siècle, en bois sculpté blanchi et doré, Dans une niche, trône la statue de la Vierge noire, en bois doré et polychrome, représentée assise, tenant sur ses genoux l’enfant Jésus, au-dessus du globe terrestre soutenu par les quatre évangélistes symbolisés par l’ange, le lion, le bœuf et l’aigle. Autour et au-dessus de la tête de la vierge, des anges ailés soutiennent la couronne royale, symbole de la royauté universelle de Marie. Elle représente le type de ces Vierges qui ont été noircies à une époque tardive, sans doute par analogie avec celle du Puy. Exécutée dans la plus pure tradition romane, on peut la dater du XVe– XVIe siècle( ?). Au Nord, se trouvent les chapelles du Sacré-Cœur et de Saint-Roch ; cette dernière fait face à celle de Notre-Dame ; elle présente une statue en bois doré du saint, patron secondaire de la paroisse, le bourdon à la main, la tête couverte d’un chapeau à larges bords.

Église de La Chapelle Geneste
St Roch, patron secondaire de La Chapelle Geneste
Chœur, nef et chapelle de la Vierge de l’église de La Chapelle Geneste

Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web .
Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×