Sainte Eugénie

Fête patronale le 11 septembre célébrée le deuxième dimanche de septembre.

Eugénie est une vierge romaine qui subit le martyre au temps de l’empereur Valérien. D’après sa « Passion », elle était la fille de Philippe, gouverneur d’Alexandrie. Elle se déguisa en homme afin de pouvoir entrer dans un monastère dont elle devint abbé. Accusée d’avoir séduit une femme, elle fut appelée à comparaître devant le gouverneur Philippe, son père, et prouva son innocence en révélant son identité. Son père se convertit mais elle dut retourner vivre en société qu’elle influença par sa façon d’être et de penser. Cependant, beaucoup étaient mécontents de cette influence et cherchèrent à la tuer de plusieurs façons (en la brûlant, noyant, affamant), en vain. Finalement, elle fut décapitée. Son symbole est le rameau. Rameau qu’elle tient dans sa main droite (ici il a disparu).

Histoire et architecture

Bonneval est un ancien prieuré de religieuses bénédictines, connu en 1177, relevant de Lavaudieu. La première église a été construite au XIIIe siècle.

La nef centrale est encadrée de quatre chapelles latérales. Nef, chœur et chapelles sont voûtés d’ogives et présentent des clefs de voûtes ornées d’écussons (lettres M gothiques). Les chapelles latérales sont postérieures à la nef. Le clocher-porche date de 1908. En 1993, des peintures murales ont été découvertes sur les murs des chapelles : une Crucifixion de la fin du XVIe derrière la statue de Ste Eugénie dans la première chapelle à gauche en entrant. dans la chapelle suivante, une représentation de St Christophe portant l’Enfant-Jésus est de la même époque. La table de l’autel est une meule du moulin de Pissoux.

Église de Bonneval
Intérieur de l’église de Bonneval
Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web .
Votre navigateur est obsolète !

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×