Accueil du site > Histoire & Patrimoine > Patrimoine > Les tapisseries de chœur > Quatrains & phylactères : les textes des tapisseries > Les tapisseries de l’enfance du Christ, du baptême & de la (...)

Les tapisseries de l’enfance du Christ, du baptême & de la tentation

Les scènes de l’enfance du Christ

L’Annonciation

Première tapisserie

La scène principale représente la visite de l’ange Gabriel à la Vierge Marie à qui il annonce qu’elle sera la Mère du Sauveur. Ce récit de l’Évangile est donné par saint Luc (2, 26-38).

Premier quatrain de la tapisserie de l'Annonciation & le prophète IsaïeAit Dominus de muliere ad serpentem
Ipsa conteret caput tuum.
Quod in Anunciatone actum est
Cum Maria virgo Eve filia
Redemptoris humilia mater effecta est.

Le Seigneur dit au serpent au sujet de la femme : "Elle t’écrasera la tête" (Gn 3, 15). Ce qui se produisit à l’Annonciation, quand la Vierge Marie, fille d’Ève, devint, dans son humilité, la Mère du Rédempteur.

Le prophète Isaïe (7, 14) annonçait : Ecce Virgo concipit et pariet filium : Voici que la Vierge concevra et enfantera un fils.

Second quatrain de la tapisserie de l'Annonciation & le roi DavidIn Gedeonis vellus ullo absque strepitum
Ex aere ros cecidit divinitus.
Sic in Virginis uterum sine virili contactu
De celo Dei Filius descendit ante promissum.

Sur la toison de Gédéon, sans aucun bruit, du ciel, la rosée tomba par l’action de Dieu (Juges 6, 36). De même, dans le sein de la Vierge, sans relation avec un homme, du ciel, le Fils de Dieu descendit selon l’antique promesse.

Le roi David à qui l’on attribue les psaumes (Ps 72 (71), 6) prophétise : Descendet sicut pluvia in vellus et sicut stillicidia stillantia super terram : Il descendra comme la pluie sur le regain. Le phylactère porte comme référence LXXI soit 71 ce qui est la référence du texte latin utilisé à l’époque, celui de la Vulgate. Aujourd’hui, se basant sur d’autres textes originaux, ce psaume est le psaume 72.

En bas à gauche, le prophète Ézéchiel (44, 2) prophétise : Porta haec clausa erit non aperietur : Cette porte est fermée, on ne l’ouvrira pas.

et à droite, le prophète Jérémie (31, 22) annonce : Creavit Dominus novum super terram femina circumdabit virum : Le Seigneur a fait du nouveau sur la terre : la femme entourera l’homme.

Les prophètes Ezéchiel & Jérémie en bas de la scène de l'Annonciation

La Nativité

Première tapisserie

La scène centrale tirée de l’Évangile de saint Luc, représente la Sainte Famille dans une pauvre étable, l’Enfant Jésus est couché dans la paille. Les scènes de l’Ancien Testament préfigurent la virginité de Marie.

Premier quatrain de la tapisserie de la Nativité & le prophète HabaquqIgnis flammas ulla absque combustione emisit
Rubus in quo Moisen Dominus alloquutus est.
Sic Maria nullam virginitatis iacturam sustinuit
Cum totius machine conditorem enixa est.

Le buisson d’où le Seigneur parla à Moïse produisit des flammes de feu sans aucune combustion (Exode 3, 1-6). Ainsi, c’est sans aucune atteinte à sa virginité que Marie enfanta le Créateur de l’univers.

Le prophète Habaquq (3, 2) rappelle la toute-puissance de Dieu : Domine audivi auditum tuum et timui : Seigneur, j’ai entendu ton appel et j’ai pris peur.

Second quatrain de la tapisserie de la Nativité & le prophète IsaïeTerrestri nullo prius imbuta humore
Virgula Aaron divinitus germinavit.
Sic viri nullo prius suscepto semine
Nostre salutis Auctorem Maria peperit.

Sans avoir trempé au préalable dans la terre humide, le bâton d’Aaron bourgeonna sous l’action de Dieu (Nombres 17, 21-24). Ainsi, sans avoir reçu auparavant de semence d’homme, Marie enfanta l’Auteur de notre salut.

Le prophète Isaïe (9, 5) annonce : Parvulus natus est nobis filius datus est nobis : Un petit enfant nous est né, un fils nous a été donné.

tandis qu’en bas à gauche, le prophète Daniel (2, 34) nous dit que : Lapis angularis sine manibus abscissus est a monte. : La pierre angulaire, sans la toucher, s’est détachée de la montagne.

et que, en bas à droite, le prophète Michée (5, 1) prophétise : Et tu Bethleem terra Iuda nequaquam minima es in principibus Iude : Et toi Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le plus petit des clans de Juda. Le phylactère prend ici la citation que saint Matthieu fait du verset de Michée dans son Évangile, dans la Vulgate, le verset de Michée est légèrement différent : Et tu Bethleem Ephrata parvulus es in milibus Iuda ex te mihi egredietur qui sit dominator in Israhel Les prophètes Isaïe & Michée en bas de la scène de la Nativité

L’adoration des Mages

Première tapisserie

Alors que la scène centrale illustre le récit de l’évangéliste saint Matthieu (2, 1-12) les Rois mages qui sont venus des bouts du monde pour adorer le roi des Juifs, les scènes de l’Ancien Testament rappellent à notre mémoire d’autre épisodes où des personnes courageuses n’ont pas craint de faire un long chemin, parfois même au péril de leur vie, pour rendre hommage au roi.

Premier quatrain de la tapisserie de l'adoration des Mages & le roi DavidMedia castra Philisti pertransierunt très fortes et magnanimi
Quo régi David aquam e puteo Bethléem quam cupierat afferant.
Sic Herodis regnum intrepidi pertransierunt très gentiles magi
Ut Christo summo régi noviter nato aurum thus cum myrrha offerant.
 [1]

Trois hommes forts et magnanimes traversèrent le camp philistin pour offrir au roi David, selon son désir, de l’eau de Bethléem (2 Samuel 23, 16). De même, trois mages des nations, intrépides, traversèrent le royaume d’Hérode, afin d’offrir au Christ, Souverain Roi nouvellement né, de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Le roi David (Ps 72 (71), 10) annonce : Offerent tibi reges munera : Les rois t’offriront des présents. Cette citation est un extrait du verset cité intégralement en bas de la tapisserie.

Et le prophète Isaïe (60, 14) prophétise : Adorabunt vestigia pedum tuorum : Ils adoreront la trace de tes pieds.

Second quatrain de la tapisserie de l'adoration des Mages & le prophète IsaïeE finibus terre magnis cum muneribus venit regina Saba
Ad Salomonem illius ut audiret probaretque sapientiam.
Ab oriente pariter venerunt Magi mistica ferentes munera
Ut videant supplicesque venerentur natum ex Virgine Messiam

Des extrémités de la terre, la reine de Saba est venue avec de grands présents auprès de Salomon pour l’entendre et éprouver sa sagesse (1 Rois 10, 1). Pareillement, de l’Orient sont venus des mages apportant des présents mystiques pour voir et vénérer à genoux le Messie né de la Vierge.

En bas à gauche, le prophète (Isaïe (60, 3) annonçait : Ambulabunt gentes in lumine tuo et reges in splendore ortus tui : Les nations marcheront à ta lumière, et les rois à ta clarté naissante.

et à droite, le roi David (Ps 72 (71),10) [2] chante : Reges Tharsis et insulae munera offerent reges Arabum et Saba dona adducent : Les rois de Tharsis et des îles offriront des présents ; les rois d’Arabie et de Saba apporteront des cadeaux.

Au bas de la scène de l'adoration des Mages, nous retrouvons Isaïe et le roi David

La fuite en Égypte

Deuxième tapisserie

L’épisode de la scène centrale est raconté par saint Matthieu dans son Évangile. Les deux scènes qui l’encadrent préfigurent chacune un aspect de cette fuite. [3]

Premier quatrain de la tapisserie de la Fuite en Égypte & le roi DavidDavid, grâce à Mikal [4], échappa aux poursuites de Saül qui voulait le tuer (1 S 19, 11). Ainsi le Christ, grâce à ses parents, évita les mains sanguinaires d’Hérode et s’enfuit en Égypte.

Le roi David dans le psaume (55 (54), 8) : Ecce elongavi fugiens et mansi in solitudine : Voici que je me suis enfui au loin, et j’ai logé dans le désert.

Second quatrain de la tapisserie de la Fuite en Égypte & le prophète OséeDagôn, l’idole des Philistins, s’écroula brusquement quand l’Arche du Seigneur fut introduite dans son temple (1 S 5, 1). Ainsi les idoles d’Égypte s’écroulèrent quand le Seigneur entra en Égypte.

Le prophète Osée (10, 2-) avait annoncé : Ipse confringet simulacra eorum : Il fracassera lui-même leurs statues.

En bas à gauche, le prophète Osée (5, 6) prédit : Vadent ad quaerendum Dominum et non invenienteum : Ils partiront chercher le Seigneur sans le trouver.

et à droite, Isaïe (19, 1) annonçait : Ingredietur Aegyptum et movebuntur simulacra Aegypti a facie eius : Il entrera en Égypte et les idoles d’Égypte trembleront devant sa face.

Les prophètes Osée & Isaïe et leurs phylactères

Le massacre des Saints Innocents

Deuxième tapisserie

C’est de nouveau saint Matthieu qui nous relate cet épisode. Deux massacres de l’Ancien Testament le préfigurent.

Premier quatrain de la tapisserie du massacre des Saints Innocents & le prophète JérémieQuatre-vingt-cinq prêtres du Seigneur furent massacrés à Nob sur l’ordre de Saül à cause de David (1 S 22, 17). De même, les petits nouveau-nés furent, sur l’ordre d’Hérode, mis à mort à Bethléem à cause du Christ.

Vox in Rama audita est, ploratus et ululatus : Une voix plaintive et déchirante s’est fait entendre à Rama nous dit le prophète (Jérémie (31, 15-) cité par saint Matthieu dans son Évangile. [5]

Second quatrain de la tapisserie du massacre des Saints Innocents & le prophète OséeAfin de régner, Athalie fit tuer tous ses petits-enfants, sauf le plus jeune que Josabeth sauva (2 Ch 22, 9). Ainsi Hérode fit tuer les petits enfants de Bethléem, sauf le Christ que sa mère emmena en Égypte.

Le prophète Osée (8, 4) avait annoncé : Ipsi regnaverunt et non ex me : Ils règneront, mais sans moi.

Vindica Domine sanguinem sanctorum tuorum qui effusus est : Venge, Seigneur, le sang des saints qui a été versé s’écrie le roi David. La référence de la tapisserie indique le (psaume 78, 10 de la Vulgate) (Ps 79 dans la Bible de Jérusalem, mais en réalité, il s’agit du verset d’une pièce de chant grégorien chanté pour les mémoires et les fêtes des saints martyrs au début de la messe (à l’Introït).

Quand au roi Salomon (Proverbes 28, 15), il constate : Leo rugiens et ursus esuriens princeps impius super populum pauperem : Un lion rugissant et un ours affamé, tel est le prince impie qui gouverne mon peuple.

Les rois David et Salomon en bas de la scène du massacre des Saints Innocents

Les scènes du début de la vie apostolique du Christ

Le baptême du Christ

Deuxième tapisserie

Les quatre Évangélistes relatent cet épisode si important qui marque le début de la vie publique de Jésus après les trente ans de vie cachée à Nazareth et les cartonniers se sont inspirés des quatre Évangiles (Mt 3, 13-17 ; Mc 1, 9-11 ; Lc 3, 21-22 et Jn 1, 29-34).

Premier quatrain de la tapisserie du baptême du Christ & le prophète EzéchielMoïse, serviteur de Dieu, a franchi la mer Rouge pour libérer le peuple d’Israël de l’esclavage de Pharaon (Exode 14, 21-23). De même le Christ a bien voulu pénétrer les eaux du baptême pour dégager des liens de la faute de la faute originelle ceux qui l’imiteraient.

Effundam super vos aquam mundam et mundabimini :Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés dit le prophète Ézéchiel (36, 25).

Second quatrain de la tapisserie du baptême du Christ & le prophète IsaïeLe général Naamân, dont le corps était atteint par la lèpre, se baigna dans le Jourdain sur l’ordre d’Élisée et recouvra la santé du corps (2 Rois 5, 14). Ainsi, quiconque aura été atteint d’une quelconque lèpre de l’âme, reçoit dans le bain du baptême du Christ la santé de l’âme.

Haurietis aquas in gaudio de fontibus salvatoris : Vous puiserez les eaux avec allégresse aux sources du salut annonçait Isaïe (12, 3).

En bas, à gauche, le prophète Zacharie (13, 1) annonce : In die illa erit fons patens domus David in ablutionem peccatoris : En ce jour-là, une source jaillira pour la maison de David en rémission des péchés. [6]

Et le roi David exulte : In ecclesiis benedicite Deum Dominum de fontibus Israhel : Dans les assemblées, bénissez le Seigneur Dieu pour les sources d’Israël. Ps 67, 27 dans la Vulgate et Ps 68, 27 dans la Bible de Jérusalem qui traduit ce verset très différemment : En chœurs, ils bénissaient Dieu c’est Yahvé, dès l’origine d’Israël.

Le prophète Zacharie & le roi David dans les fenêtres sous la scène du baptême

Au désert, Jésus est tenté par le diable

Troisième tapisserie

Et il était dans le désert durant quarante jours, tenté par Satan. Et il était avec les bêtes sauvages, et les anges le servaient. (Marc 1, 13).

Les trois Évangiles synoptiques nous parlent de cet épisode où Jésus poussé par l’Esprit au désert après on baptême, est tenté par le diable qui veut découvrir qui il est. Cependant, seuls saint Matthieu et saint Luc nous relatent les trois tentations dont Jésus sort vainqueur.

Premier quatrain de la tapisserie de la tentation et le prophète IsaIe. Humane felicitati malignus hostis invidens
De gula cum prothoplaustis contendens victor evasit.
Verum Christum famescentem sic postaggredi presumens Victus absumptis viribus confusus que retrocessit.

Jaloux du bonheur des hommes, l’ennemi malin, provoquant nos premiers parents par la gourmandise, s’en alla victorieux (Gn 3, 1-7). Avec la même audace, il attaqua le Christ, lui-même affamé, et se retira vaincu, épuisé et confus.

Le prophète Isaïe (29, 16) affirme que : Perversa cogitatio quasi lutum contra figulum : C’est une pensée perverse que de dresser l’argile contre le potier. Ce verset est abrégé sur la tapisserie.

Quand à Job (16, 10) en bas de la tapisserie, il constate : Hostis meus terribilibus oculis intuitus est me : Mes ennemis ont jeté sur moi des yeux effrayants. [7]

Second quatrain de la tapisserie de la tentation et le roi David. Defessus Esau lentis edulio primatus amisit
Comedit et bibit sed suo delectus ablit honore.
Non sic diuturno Christus ieiunio triumphum perdidit
Qui procul exacto se Deum potentem tulit tentatore.

Fatigué, Ésaü perdit son droit d’aînesse pour un plat de lentilles ; il mangea, mais perdit son titre d’honneur (Gn 25, 29-34). En revanche, le Christ ne perdit pas sa gloire après un jeûne prolongé, lui qui montra sa puissance divine en chassant le tentateur vaincu.

Le roi David (Psaume 89 (88), 23) affirme que : Nihil proficiet inimicus in eo : L’ennemi n’obtiendra sur lui aucun avantage.

Et dans le Psaume 14 (verset 4) que : Ad nihilum deductus est in conspectu eius malignus : En sa présence, le malin a été réduit à néant. [8]

Phylactères en bas de la tapisserie de la tentation avec Job et le roi David.

Notes

[1] La tapisserie donne comme référence scripturaire II Regum XXIII mais dans les Bibles modernes, ce second livre des Rois est en réalité le second livre de Samuel, car la Vulgate compte quatre livres des Rois : les deux livres de Samuel et les deux livres des Rois.

[2] Voir la note 2.

[3] L’épisode de la chute des idoles a comme source les Évangiles apocryphes et les textes de l’Écriture.

[4] Sa femme

[5] Le verset dans le livre de Jérémie est légèrement différent : Haec dicit Dominus vox in excelso audita est lamentationis fletus et luctus

[6] Le verset est tronqué : In die illa erit fons patens domus David et habitantibus Hierusalem in ablutionem peccatoris.

[7] Dans la Bible de Jérusalem, il s’agit du verset 9.

[8] Ps 15, 4 dans la BJ.