à venir...

  • Halte-Béthanie - Samedi 27 octobre 09:30-16:30 Prieuré Sainte-Marie
    Journée de prière et d’’enseignement avec le P. Jean-Théophane. Début de la journée à 9 h 30 avec la messe Renseignements : 04 71 00 05 55 ou 06 52 01 03 12(replier)

    en savoir +

  • Halte-Béthanie - Samedi 24 novembre 09:30-16:30 Prieuré Sainte-Marie
    Journée de prière et d’’enseignement avec le P. Jean-Théophane. Début de la journée à 9 h 30 avec la messe Renseignements : 04 71 00 05 55 ou 06 52 01 03 12(replier)

    en savoir +

  • Halte-Béthanie - Samedi 8 décembre 09:30-16:30 Prieuré Sainte-Marie
    Journée de prière et d’’enseignement avec le P. Jean-Théophane. Début de la journée à 9 h 30 avec la messe Renseignements : 04 71 00 05 55 ou 06 52 01 03 12(replier)

    en savoir +

Laval-sur-Doulon


- Sainte Marguerite d’Antioche de Pisidie est la patronne de la paroisse
- Fête patronale le dernier dimanche de juillet

Marguerite d’Antioche de Pisidie (morte vers 305) est une vierge martyre du IVe siècle, elle est fêtée le 20 juillet.

Jacques de Voragine raconte son histoire dans la Légende dorée et sainte Jeanne d’Arc la fit connaître puisqu’elle est, avec sainte Catherine, une des saintes qui lui parle .

Fille du prêtre païen Edesius, elle se convertit au christianisme. A quinze ans, alors qu’elle garde les troupeaux, elle est remarquée par le préfet Olybrius qui lui propose de l’épouser, ce qu’elle refuse en se proclamant chrétienne. Le préfet la fait emprisonner.

Pendant qu’elle était dans son cachot, elle pria le Seigneur de lui montrer, sous une forme visible, l’ennemi avec lequel elle avait à combattre ; et voici qu’un dragon effroyable lui apparut ; comme il s’élançait pour la dévorer, elle fit un signe de croix, et le monstre disparut : ou bien, d’après ce qu’on lit ailleurs, il lui mit sa gueule sur la tête et la langue sur le talon et l’avala à l’instant ; mais pendant qu’il voulait l’absorber, elle se munit du signe de la croix ; ce qui fit crever le dragon, et la vierge sortit saine et sauve. Mais ce qu’on rapporte du dragon qui la dévora et qui creva est regardé comme apocryphe et de peu de valeur [1].

Olybrius ordonne ensuite qu’on la torture de différents manières, mais elle sort indemne de ces tortures et convertit ainsi les nombreuses personnes qui assistaient à ses supplices et qui sont aussitôt décapités. La décapitation met fin aux longs supplices de Marguerite.

On invoque Marguerite dans les difficultés avec les enfants, comme patronne d’une bonne éducation des enfants, pour la conversion des pécheurs et contre les assauts de Satan.

Voir aussi ici

Notes

[1] Extrait de La Légende dorée de Jacques de Voragine