Journées de l’orgue 2016

La dévotion à Marie dans la musique d’orgue

Cette année, dans le cadre de l’année jubilaire du Puy, l’Association Marin Carouge vous invite du 12 au 14 août aux journées de l’orgue dans l’abbatiale Saint-Robert de La Chaise-Dieu sur le thème de La dévotion à Marie dans la musique d’orgue

Vendredi 12 août à 18 h 30
La dévotion à Marie

Récital de François Ménissier, professeur d’orgue au conservatoire de Rouen, titulaire de l’orgue historique de de Saint Nicolas-des-Champs à Paris, membre de la commission nationale des monuments historiques

Programme

- Jehan TITELOUZE (1563-1633)
Magnificat quintitoni (7 versets)

- Gerhardus SCRONX (1594-. ?.)
Écho

- Charles RACQUET (1598-1664)
Fantaisie « pour l’exemple de ce qu’il se peut faire sur l’orgue » (1636)

- François ROBERDAY (1624-1680)
Fugue 8e et Caprice sur le mesme sujet

- Abraham van den KERCKHOVEN (1618-1701)
Fantasia primitoni

- Jacques THOMELIN (ca. 1635-1693)
Hymne Ave maris stella (5 versets) : - Plain chant en taille - À trois jeux différents - Pour le petit plain jeu & la pédale de fluste - Fugue grave pour la Trompette & le clairon - Autre fugue

- Nicolas de GRIGNY (1672-1703)
Cromorne en taille à deux parties

- François DAGINCOUR (1684-1758)
Suite du 6e ton pour le Magnificat :
- Plain-jeu
- Duo
- Récit de Nazard
- Basse de Cromorne –
- Trio
- Dialogue.

François Ménissier

François Ménissier

Professeur d’orgue au Conservatoire de Rouen Titulaire du grand orgue de l’église Saint-Nicolas-des-Champs à Paris Membre de la Commission nationale des Monuments historiques

François Ménissier a reçu pour l’orgue l’enseignement de Françoise Billiot, Bernard Lagacé, Norbert Pétry, André Stricker et Louis Thiry. Lauréat du Concours International J. S. Bach de Toulouse et titulaire de 1989 à 2003 du grand orgue Silbermann de l’église Saint-Thomas de Strasbourg, il est actuellement professeur d’orgue au Conservatoire à Rayonnement régional de Rouen, titulaire du grand orgue Clicquot de l’église Saint-Nicolas-des-Champs à Paris, et conservateur de l’orgue Renaissance de Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime).

Ses concerts donnés en France, en Suisse, en Allemagne, en Belgique, en Autriche, aux Pays-Bas, au Danemark, en Italie, en Espagne, en Finlande, en Écosse ou au Japon le conduisent à se produire aussi bien en soliste que comme partenaire, entre autres, de la Psalette de Lorraine, la Maîtrise de Haute-Bretagne, Luc Marchal (hautbois baroque), Volny Hostiou (serpent), Jacques Bona (basse), l’Ensemble Gilles Binchois et Dominique Vellard, le Chœur de Chambre de Namur, l’Ensemble Les Meslanges et Thomas van Essen, l’Ensemble A SeiVoci, etc.

Sa passion pour les orgues historiques l’a conduit à faire bénéficier son activité de musicien d’un vif intérêt pour la restauration et la conservation des instruments anciens et pour l’histoire de la facture d’orgues. Auteur de recherches sur la lignée des facteurs d’orgues Verschneider (18e et 19e siècles) et de l’Inventaire technique et historique des Orgues de Moselle (1988-1999), François Ménissier est membre de la Commission nationale des monuments historiques ; il est également conseiller pour les orgues de la Ville de Rouen.

Discographie : Bach, Boëly, Brahms (Diapason d’Or 2004), Mendelssohn, Rheinberger, Boehm (Tempéraments/Radio-France, Hortus, Wergo/Schott, K.617, Adda). Enregistrements radiophoniques pour France-Musiques, Radio Südwestfunk, K.-Radio-Omroep-Holland, et la Radio Télévision Belge Francophone.

Dernier CD paru : « Le Serpent imaginaire », à l’orgue Renaissance de Mont-Saint-Aignan, avec Volny Hostiou (serpent) dans des œuvres de Ortiz, Cabezon, Arauxo, Frescobaldi, Byrd, Titelouze, Du Caurroy, Boeddecker, Bassano, L. Couperin.

À paraître début 2016 : œuvres pour orgue de Jehan Titelouze (1563-1633), œuvres vocales de Frémart, Aux-Cousteaux et Bournonville, avec l’Ensemble Les Meslanges, dir. Thomas van Essen.

Samedi 13 août à 18 h 30
Et son nom est Marie …
Au souffle de l’orgue et du verbe

Orgue et poésie : Jean-Luc Perrot (orgue historique de Souvigny) et Christiane Keller (récitante)

Programme

- Jehan TITELOUZE (1562-1633)
Hymne Ave Maris Stella

- Sebastian AGUILERA de HEREDIA (1561- 1637)
Salve (PrimeroTono)

- Claude BALBASTRE (1727-1799)
Or nous dites Marie

- Johann PACHELBEL (1653-1706)
MeineSeeleerhebt den Herren

- Nicolas LEBÈGUE (1631-1702)
Offertoire en F Ut Fa sur le Stabat Mater
Pièces pour le Magnificat

- Jean Adam GUILAIN (1680 ? – 1739 ?)
Suite du second ton - Plein Jeu - Tierce en taille - Duo - Basse de trompette - Trio de Flûtes - Dialogue

- Jacques BEAUVARLET-CHARPENTIER (1734-1794)
Hymne pour l’Assomption
- Plain chant à 3 parties
- Fuga (Allegro)
- Dialogue de Hautbois et de Flûte

- Henri NIBELLE (1883- 1967)
Trois versets sur l’Hymne Ave Maris Stella
- Large et très déclamé
- Andantino

Jean-Luc Perrot

Agrégé de musicologie, Docteur ès Lettres et Arts (Musicologie), il est actuellement Maître de Conférences à l’École Supérieure du Professorat et des Études de Saint-Étienne. Il a travaillé l’orgue sous la direction, notamment, de Michel Chapuis, Jean Boyer, dans le cadre d’Académies d’été. Titulaire des orgues Callinet (1837) de Notre-Dame à Saint-Étienne et co-titulaire des orgues Clicquot (1783) de Souvigny depuis janvier 2013, il a soutenu une thèse sur "L’orgue en France de 1789 à 1860" qui l’a amené à découvrir de nombreuses partitions musicales oubliées. Conférencier, il est l’auteur de plusieurs articles, analyses et livrets de Compact-Disc, notices historiques. Il joue également dans des répertoires adaptés, l’harmonium, le clavecin, le carillon et le piano-forte.

Ses enregistrements discographiques sur les orgues de La Chaise-Dieu, Souvigny, cathédrale de Rodez ou récemment à Villerupt, ont montré son attachement aux partitions rares. Ses concerts l’ont amené aux quatre coins de France mais aussi en Italie, Pologne, Allemagne, Espagne, Canada, Luxembourg. Il s’est livré à plusieurs expériences d’improvisation, notamment dans de longues séances d’accompagnement de films muets. Jean-Luc Perrot est aussi compositeur : il a écrit plusieurs pages pour orgue seul et orgue à 4 mains (sa 2ème Suite vient d’être publiée aux Éditions La Sinfonie d’Orphée), des œuvres pour chœur, carillon, ou diverses formations de musique de chambre. Récemment, il a été sollicité pour une composition sur le thème de « La conversion de Saül », pièce musicale en 12 tableaux pour trois orgues, récitant et une foule chantante, donnée en création à Nice. Sa « Messe des repons » pour chœur et grand-orgue, a été donnée lors des Journées Musicales d’Automne à Souvigny, le 29 septembre 2013.

Christiane Keller

Née en Alsace en 1946. Établie en Bourbonnais depuis 1971. Après ses études (École Normale, Faculté des Lettres et Faculté de Théologie à Strasbourg), elle fait une expérience spirituelle, fondatrice à la fois de sa parole, de son écriture et de ses engagements (25 années d’animation d’atelier d’écriture en France, en Allemagne et en Pologne, conférences Art et Foi, services diocésains de la catéchèse et actuellement de l’œcuménisme, équipe « Art-Culture et Foi » à Souvigny - 03).

A publié :

- dans de nombreuses revues de poésie et de spiritualité (ARPA, L’Atelier Imaginaire, La Vie spirituelle, Panorama, Prier…)

- dix recueils de poèmes dont le « Don de l’été », Prix Max-Pol Fouchet en 1985 (Ed. L’Ãge d’Homme).

- cinq beaux livres avec les photographes Joël Damase et Léonnard Leroux dont

• « Présences romanes en Auvergne, Bourbonnais et Velay », Ed. Souny, Saint-Paul, avec Patrick Cloux, 2006

•« Brioude, la basilique Saint-Julien dans la lumière de Kim en Joong », Ed. du Cerf, Paris, 2009.

- des ouvrages collectifs (aux éd. Cheyne, éd. du Cerf, éd. du Miroir) ; des textes pour des expositions de peintres ou des spectacles son et lumière dont :

• « Sur les pas de Marie… dans l’évangile. » Livret-cassette audio, Ed. Air libre, 1997

• « Un millénaire pour naître » Ed. J.E.B. Montluçon, préface du cardinal Philippe Barbarin, 1999

• « Kim En Joong et Olivier Messiaen », Ed. du Cerf, Paris, avec le cardinal Godfried Danneels, Jean-Claude Pichaud et Jean-François Lagier, 2012.

« Marie, Femme qui nous ressemble, ouvre-nous à Ta ressemblance »

« Marie, Fille de notre terre et Femme qui nous ressemble. Marie, l’Interpellée, un beau matin, dans l’évènement du quotidien. Parce qu’elle était femme en désir de la Promesse, en attente du Dieu-à-venir, parce qu’elle se savait Relief en creux, Réceptacle, Demeure silencieuse d’où peut germer à chaque instant la Vie, Elle devint ce matin-là réponse et entra pleinement dans le mystère de Sa vie. Marie, la Reliée, et Femme qui nous ressemble… Reliée dans Sa chair, dans Son souffle. De plein corps. De plein cœur, par le risque qu’elle prit de dire « oui ». Un « oui » total, nu et libre, sans calculs ni frigidités. Un « oui » par où, enfin, a pu entrer à grands flots le don de Dieu. Et la voilà, la vraie Femme libérée : délivrée parce qu’elle aura consenti à se livrer à Dieu qui donne vie en abondance, au présent, à chaque instant. Marie, la Blessée et femme qui nous ressemble… Blessée par le Fils de 12 ans qui prend distance avec elle alors qu’ils étaient toute proximité. Par le Fils de 30 ans qui lui dit d’attendre que son heure soit venue… Par le Fils de 33 ans qui, en mourant sous ses yeux, la laisse avec la plus béante des blessures qu’une mère puisse connaître. Marie, cette Femme qui nous ressemble… On l’a si souvent appelée Femme avec un grand F… et si être femme c’était justement cela : « donner chair à la Parole », attentive et active… On l’a si souvent appelée la Première des croyantes… : et si croire, c’était justement cela : avoir foi, même en l’absence de signe, dans l’attente obscure d’un quotidien sans miracle. On l’a si souvent appelée l’humble : et si l’humilité c’était justement cela : l’audace d’être tout entier à sa juste place ? Oui, Marie, Femme qui nous ressemble, ouvre-nous à Ta ressemblance. Amen. »

Dimanche 14 août 2016 à 18 heures
Chant & orgue

Chœur Voce Umana dirigé par Lucie Droy - Grand-orgue Alexis Droy

Programme

- Claudio MONTEVERDI (1567-1643)
Salve Regina (chœur & orgue)

- Nicolas de GRIGNY (1672-1703)
Ave Maris Stella (orgue, alternance chœur)

- Marc-Antoine CHARPENTIER (1643-1704)
Magnificat (chœur & orgue)

- Jean-François DANDRIEU (1682-1738)
Magnificat du 8ème ton (orgue, alternance du chœur)

- Jean-Sébastien BACH (1685-1750)
Fugue sur le Magnificat (orgue seul)

- Antonio VIVALDI (1678-1741)
Magnificat de (chœur & orgue)

L'ensemble <i class="spip">Voce humana</i> avec Alexis et Lucie Droy

Lucie Carrière-Droy

Elle commence la musique à 5 ans par des études de piano, d’alto et d’orgue. Après une médaille d’or en orgue en 1997 dans la classe de Michel Bouvard au conservatoire de Toulouse, elle obtient 2 ans plus tard son Diplôme d’État en orgue et enseigne depuis cet instrument au Conservatoire de Musique de Vichy.

Passionnée par la diffusion de la musique elle intervient dans diverses écoles de la région afin de sensibiliser les enfants à la musique. Le chant a toujours tenu une grande place dans sa formation musicale. Ainsi elle a créé il y a 9 ans l’ensemble vocal féminin « Voce Umana » qu’elle dirige, ainsi que les chorales d’enfants, le chœur de jazz vocal et le chœur mixte « Sola Musica » du Conservatoire à Rayonnement Départemental de Vichy. Voce Umana se produit dans un répertoire avec orgue ou orchestre. Pour les concerts avec solistes, le chœur fait appel à Fanette Couet Soprane solo, professeur de chant à l’école de musique de Riom.

Lucie Droy est organiste liturgique de l’orgue Aubertin de St Louis à Vichy.

Parallèlement à ses activités d’enseignante Lucie Droy se produit en concert dans diverses formations en musique de chambre, notamment avec sa collègue Madeleine Subjobert dans un duo hautbois et orgue ainsi qu’en orchestre.

Alexis Droy

Né en 1973, Alexis Droy commence ses études musicales au Conservatoire de Nice par le piano. Il entre ensuite dans la classe d’orgue de René Saorgin et obtient le premier prix en 1993. La même année, il couronne ses études de composition avec Jean-Louis Luzignant par un premier prix d’écriture.

En 1994, après un an de perfectionnement avec Francis Chapelet, il remporte la médaille d’honneur de la ville de Bordeaux. Enfin, il entre au Conservatoire de Toulouse pour étudier avec Michel Bouvard et Jan-Wilhem Jansen et obtient la médaille d’or (1995) et le prix de perfectionnement à l’unanimité du jury (1997) en orgue.

Il a joué régulièrement avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse et participe en soliste à divers festivals. Il se produit également au sein de formations diverses : chant et piano, flûte et orgue, chœur et orgue…

Suppléant au grand orgue Cavaillé-Coll de la Basilique Saint-Sernin de Toulouse de 1997 à 2001, Alexis Droy est à présent titulaire du grand orgue Joseph Merklin de la Cathédrale de Moulins, instrument d’une grande finesse et d’une rare authenticité.

Titulaire du CAPES et du Diplôme d’État, il enseigne à l’École de Musique de l’Agglomération de Moulins la formation musicale, l’écriture et l’orgue. Alexis Droy est fréquemment sollicité pour écrire des compositions et des arrangements pour des formations très diverses : orchestre symphonique, orchestre d’harmonie, big band…