Journées de l’orgue 2012

Concerts d’orgue à l’abbatiale Saint-Robert de La Chaise-Dieu organisés par l’Association Marin Carouge

Vendredi 10 août à 20 h
Samedi 11 août à 20 h
Dimanche 12 août à 17 h 30

Renseignements et billets

À l’office de tourisme de La Chaise-Dieu ou au début des concerts. Il n’y a pas de réservation à faire.
- Entrée : 14 € (7 € pour les enfants)

Vendredi 10 août 2012 - 20 h — Récital Georges LARTIGAU

Sons et lumières de l’Orgue au XVIIIe siècle

- Johann Gotfried WALTHER (1684-1748) – Antonio VIVALDI (1678-1741)
CONCERTO del Signor Vivaldi appropriato all’ Organo
Allegro
Adagio
Allegro

- Baldassare GALUPPI (1706-1785)
SONATA in Re maggiore
Spirituoso e staccato
Adagio
Allegro

- Johann Sebastian BACH (1685-1750)
Fantasia super "Komm, Heiliger Geist, Herre Gott" BWV 651 (Viens, Esprit Saint, Seigneur Dieu)

- Gotfried August HOMILIUS (1714-1785)
Choral « Straf mich nicht in deinem Zorn » (Dans ta colère ne me punis pas)

- Georg Friedrich HAENDEL (1685-1759)
SUITE en Sol majeur HWV 441
Allemande
Allegro
Courante
Aria
Menuet
Gavotte
Gigue

- Guillaume LASCEUX (1740-1831)
Fanfare en grand jeu pour le 3e Agnus
Duo de cornet et de positif
Thema con variatione
Cantabile
Marche

Georges Lartigau

Études musicales à Pau et Versailles. Ses professeurs furent Jean Laporte et Georges Robert (Orgue), Gordon Murray et Françoise Lengellé (Clavecin), Jacques Bondon (Écriture) ; stages avec Michel Chapuis et Ton Koopmann.

De 1973 à 1990 Georges Lartigau a été successivement organiste titulaire de l’église Sainte Jeanne d’Arc de Versailles et de l’Église Réformée du Saint-Esprit à Paris. Depuis 1990 il se consacre beaucoup à l’enseignement : professeur d’orgue certifié à l’ENM de l’Aveyron jusqu’en 2002 (où il a également fondé la Fédération des associations amies des orgues de l’Aveyron), il est actuellement professeur au Conservatoire Départemental de la Creuse.

Il se produit régulièrement en France et à l’étranger, comme soliste ou accompagnateur de toutes formations vocales et instrumentales et a réalisé de nombreux enregistrements (TV, radios, disques, cassettes, 15 CD) : musique d’orgue du Moyen-Âge et de la Renaissance avec l’Ensemble Gilles Binchois ; motets et psaumes de compositrices italiennes des XVIIe et XVIIIe s. ainsi qu’une Messe et des Motets de B.-A. Dupuy (1707-1789) avec l’ensemble vocal et instrumental Viva Voce qu’il a dirigé pendant 12 ans ; œuvres pour orgue de J.-F. Dandrieu et des organistes français des XIXe et XXe s. ; les deux Concertos pour orgue et orchestre de Josef Rheinberger avec le Forum Sinfonietta dirigé par Jérôme Devaud…

Georges Lartigau a collaboré à l’édition de l’œuvre pour orgue d’A.P.F. Boëly (Publimuses) et vient de réaliser celle de Mel Bonis (1858-1937) en 2 volumes pour les éditions Armiane de Versailles.

Il s’investit également dans l’animation et la protection du Patrimoine en tant que président de l’Association Aristide Cavaillé-Coll (depuis 1979) et comme membre rapporteur de la Commission Nationale des Orgues Historiques du Ministère de la Culture (nominations depuis 1985).

Samedi 11 août 2012 - 20 h — Récital Yves-G. Préfontaine, organiste titulaire du sanctuaire Marie-Reine des Cœurs à Montréal, Canada

- Anonyme français XVIIIe s.
Dialogue

- Claude Bénigne BALBASTRE (1727-1799)
Gavotte
Allegro

- Mathieu LANES (1660-1725)
La Piémontaise
Élévation

- Le Livre d’Orgue de Toulouse
Allegro
Offertoire

- Gervais-François COUPERIN (1759-1826)
Récit
Pastorale

- Jan Pieterszoon SWEELINCK (1562-1621) [1]
Variations sur « Sous un vert tilleul »

- Ioannis CABANILLES (1644-1712) [2]
Passacaille en sol majeur

- Charles PIROYE (entre 1668 et 1672 - entre 1717 et 1730)
La Brillante

Yves-G Préfontaine

Yves-G. Préfontaine a étudié au Conservatoire de Musique de Montréal dans les classes de Bernard Lagacé (orgue), Mireille Lagacé et Scott Ross (clavecin). Il a obtenu des premiers prix dans chacune de ces disciplines et a eu l’occasion de perfectionner à Amsterdam son apprentissage du clavecin avec Gustav Leonhardt. Il a également obtenu des premières places aux concours local et national du Royal Canadian College of Organists. Très actif sur la scène montréalaise, M. Préfontaine a joué pour la plupart des organismes de promotion de l’orgue et festivals au Québec et ailleurs au Canada, de même qu’aux États-Unis, en Belgique, en Allemagne et en France où il se produit régulièrement.

Sollicité tant à l’orgue qu’au clavecin, il a eu l’occasion de se joindre à quelques-unes des plus prestigieuses formations québécoises. Réputé pour ses interprétations convaincantes, dynamiques, originales et sensibles du répertoire français classique, il aborde également avec bonheur les œuvres romantiques et modernes.

Parmi ses réalisations les plus spectaculaires, il convient de mentionner la présentation en douze récitals forts prisés, de la totalité des œuvres pour clavier de François Couperin. Il aura eu également l’occasion de présenter au public montréalais les œuvres de Jean-Henry d’Anglebert et de Jean-Philippe Rameau. Recherchiste et animateur à la chaîne culturelle de Radio-Canada de même qu’au réseau Télé-Média, pendant quelques années, il met sur pied en 1984, le département de Musique du Cégep Marie-Victorin de Montréal. Co-titulaire puis titulaire de l’orgue Casavant du Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs depuis l’installation du grand orgue Casavant, il y coordonne la série d’auditions L’Orgue en Mai ; il assume également depuis plusieurs années les postes de maître de chapelle et titulaire du grand orgue classique français Guilbault-Thérien, du Grand Séminaire de Montréal. Il y organise chaque année les dimanches d’octobre, le Festival des Couleurs de l’Orgue français. Yves-G. Préfontaine fut membre des conseils d’administration de Laudem, du Clavier d’autrefois et président des Amis de l’Orgue de Montréal de 2003 à 2009. Il co-anime le stage d’été Orgues et Cimes dans le Valais suisse.
« Un grand organiste, un grand musicien » La Presse
« Un art admirable de toucher et l’orgue et le clavecin » Le Devoir

Dimanche 12 août 2012 - 17 h 30 — Trompes de chasse (les Échos du Pilat) et orgue (Dominique Joubert, organiste titulaire de la cathédrale de Valence)

Première partie

- Les Échos du Pays d’Auge (Hubert HEINRICH)
- Souvenir de Rouen (P. LAUGÉ)
- Marche de Lully

- ORGUE :
Louis Marchand (1679 – 1732) Grand dialogue

- Suites de chasse (J.-J. MOURET)
- Guillaume Tell (ROSSINI)

- ORGUE :
John Stanley (1712 – 1786) Voluntary
Jan Kuchar ( 1751 – 1828) Fantaisie en sol mineur

- Le Clocher dans le soir (Cantin)
- Invocation (Tyndare Gruyer)
- Offrande (Hubert Heinrich)

Deuxième partie

- Fanfares de vénerie (solo, duo, trio)
- Grand dieu sauve le Roi (Duchesse de Brinon repris par Lully)
- Prière (Hubert Heinrich)

ORGUE :
Domenico Zipoli (1688–1726) Sonata sui flauti
Canzone
Louis Marchand Tierce en taille

- Ave Maria (Franz Schubert 1797-1838)
- Souvenir de Normandie (Couturier)

ORGUE :
Claude Balbastre (1724 – 1799) : Noël « Où s’en vont ces gays bergers ? ».
D. Joubert : Improvisation

- Te Deum (Marc Antoine Charpentier)
- La fête au Campet (Christian Comte)

Dominique JOUBERT, Organiste (Né en 1955)

Organiste titulaire de la cathédrale de Valence et professeur d’orgue au conservatoire de cette ville depuis vingt ans, Dominique Joubert a donné de nombreux concerts et récitals en soliste ou avec orchestre, dans de nombreux pays du monde et enregistré bon nombre de disques.

Sa carrière l’a amené à jouer sur les orgues prestigieuses de Notre Dame de Paris à trois reprises, en France et dans de nombreux pays du monde (Allemagne, Danemark, Norvège, Finlande, USA, et Québec). Il a en outre accompagné de nombreux solistes ou ensembles de réputation internationale, entre autres, le trompettiste Guy Touvron, la Maîtrise de Notre Dame de Paris, l’ensemble vocal « Benjamin Britten » dirigé par Nicole Corti, la violoncelliste Aleth Lamasse, et la comédienne Marie-Christine Barrault.

Musicien complet, Dominique Joubert s’est mis récemment à la composition et outre des motets pour chœur ou des pièces à destination liturgique, il a produit des oeuvres de vastes dimensions :
- "Passion-Résurrection", "Les Sept Dormants" en hommage aux sept moines assassinés à Thibbirine (2009.)
- "Te Deum-Adoration" créé en 2010 juin dernier à Nuremberg dans le cadre de la "Semaine Internationale d’Orgue" et une seconde version a été créée en France en 2011.

Les Échos du Pilat

Ce groupe de sonneurs de trompes de chasse a été créé officiellement en 1985. Il comprend 10 membres affiliés à la FITF [3].

Ses membres sont originaires de la région stéphanoise, des Monts du Lyonnais et du grand sud de Lyon. La direction musicale est confiée à Eric Perrin. Ils répètent habituellement à Saint-Chamond et se produisent en costumes traditionnels de vénerie.

Les Échos du Pilat participent régulièrement à des concours internationaux, individuels et collectifs.

Notes

[1] 450e anniversaire de la naissance

[2] 300e anniversaire de la mort

[3] Fédération Internationale de Trompe de France